L'empereur c'est moi teaser

L'empereur c'est moi bande-annonce

Mardi 22 septembre à 20h30 au théâtre Montansier (Versailles), la compagnie Dodeka présente "L'empereur c'est moi", de et avec Hugo Horiot.

Cette pièce est une histoire vraie. 

C'est l'autoportrait d'un enfant en colère, le récit d'une jeunesse passée dans l'isolement, le combat sans merci d'un jeune garçon autiste. Plongeant dans sa mémoire d'enfant autiste, le comédien raconte sa souffrance d'être différent, son refus de parler, son désir d'être un autre jusqu'à vouloir changer son nom. 
L'Empereur c'est moi ! est une magnifique déclaration d'amour d'un fils à sa mère. C'est une révolte contre l'enfermement et contre l'exclusion, et un implacable miroir de nos préjugés. Il est une réponse foudroyante au témoignage de sa maman, rédigé il y a vingt ans (Le petit prince cannibale, de Françoise Lefèvre, prix Goncourt des lycéens 1990).


« Quand je rêve, je vois une image, je bloque cette image et j'entre dans mon rêve. Ces images s'entrechoquent, disparaissent et reviennent. J'ai peur qu'elles ne s'échappent. Alors je les dessine. Et elles existent. À l'école, on me regarde en souriant et on me dit que je suis un « cerveau lent ». Ils ne savent pas comme les images défilent vite dans ma tête. Je leur réponds intérieurement, puisque « répondre » au professeur est interdit, que si je suis un « cerf-volant », qu'attendent-ils pour me lâcher ? Dans ma tête, je tâche d'y passer le plus de temps possible, et ça ne plaît pas vraiment aux autres. Je rêve endormi, je rêve éveillé. Je suis un rêveur, comme ils disent. » L'empereur c'est moi, de Hugo Horiot (extrait).

Ce spectacle s'enracine dans un parcours de vie hors du commun, jalonné de multiples naissances. C'est un hymne à la vie, une prise de parole rare, intense, qui touche profondément.

Mise en scène: Vincent Poirier
Assistante à la mise en scène: Camille Regnault
Avec: Hugo Horiot & Clémence Colin
Texte: Hugo Horiot

Retour à l'accueil